gaetane

Bénin: réprimandée pour avoir pris de la chicha, une étudiante se donne la mort

Une étudiante d’une école bien connue, ici au Bénin, est passée, ce mardi 7 juillet 2020, de vie à trépas, juste pour manifester sa colère contre ses parents, qui l’ont sanctionnée pour un comportement déviant.

Selon l’information vérifiée auprès des autorités de l’établissement qui l’a confirmée, la jeune fille du nom de Omowumi A., étudiante à la haute école du commerce et du management (HECM) de Porto Novo est allée dans un restaurant en compagnie des amis, pour se faire plaisir en prenant du chicha.

C’est en fouillant dans son téléphone portable Androïde, que les parents sont tombés sur des photos dans les quelles ils voient leur fille entrain de de fumer de la chicha en compagnie d’autres amis. Désespérés par le comportement de leur fille qui va à l’encontre de l’éducation qu’ils tentent de lui inculquer, les parents ont décidé de lui infliger une sanction. Ainsi, pour la détourner de cette voie, ils lui ont rasé la tête.

Très déçue de l’état de sa tête totalement rendue nue, la jeune fille n’a trouvé d’autre moyen pour se consoler de cette « humiliation » que de se donner la mort. Selon les informations de BENIN WEB TV, elle s’est empoisonnée en prenant une quantité suffisante d’insecticide.

Un drame qui frappe de plein fouet ces géniteurs, qui n’étaient pourtant animés que de bonnes intentions. Cette situation interpelle donc les parents, qui doivent savoir comment reprendre les comportements déviants de leur progéniture tant les jeunes contemporains sont rebelles à la correction.

1 commentaire
  1. Hognon Adrien dit

    C’est triste la nouvelle. C’est dommage. C’est une leçon pour les parents que je excessifs. C’est quel type de parents ? Est-ce le père et la mère biologiques? Ou bien c’est le père biologique avec la belle-mère marâtre ? Vraiment dans l’un ou dans l’autre ils ont tort de fouiller dans le téléphone portable de la fille et pire lui raser la tête !! Ils ont laissé l’éducation de cette fille derrière. Mais c’est désolant et peut-être c’est le destin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus