gaetane

Bénin – Rayonnement des médias: mercredi de la presse pour le professeur Joël Aïvo

L’ex-doyen de la faculté de droit et des sciences politiques, le professeur Jöel Aïvo, a effectué, ce mercredi 1er juillet 2020, une tournée dans plusieurs rédactions de la place. L’objectif de cette descente est d’encourager les journalistes à travailler pour une presse libre et professionnelle.

De retour des Collines et de la cité des Kobourou où il était, en fin de semaine dernière, l’agrégé de droit public, le professeur Joël Aïvo, a entamé, ce mercredi 1er juillet 2020, un périple dans plusieurs rédactions à Porto-Novo et Cotonou.

A Porto-Novo, première étape de la visite, le Professeur Joël Aïvo a visité la nouvelle web radio « Crystal News », installée à Foun-Foun Tokpa. Ce web-média (site d’information et radio) a été créé par une frange des journalistes de Soleil Fm, qui n’a pas eu le renouvellement de leur agrément.  » Je salue votre résilience. Vous continuez à faire entendre votre son de cloche au risque de votre vie et de votre confort« , a indiqué le professeur de droit, en soutien aux ex-journalistes de Soleil Fm.

De « Crystal News », le professeur Joël Aïvo a mis le cap sur Cotonou, où il s’est rendu à la rédaction de « La Nouvelle Tribune », qui a maille à partir avec la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC), depuis le 23 mai 2018. « Nouvelle Tribune me manque. Vous portez cette croix au nom du pays. En venant ici, je souhaite que le pays n’oublie pas ceux qui se battent pour lui. Ce combat que vous menez pour la liberté d’opinion entre dans le même cadre que celui que je mène « , a laissé entendre l’homme de droit.

Après « La Nouvelle Tribune », la délégation, conduite par l’ex président de l’Association béninoise du droit constitutionnel, s’est rendue à la rédaction de « Bénin Web TV », avant de rendre visite à Jérôme Kassa, le directeur de la radio « Solei Fm ».

Avec le doyen, Joël Aïvo s’est enquis de l’évolution du dossier de renouvellement de fréquence de la chaîne et les conditions de vie des agents de cette chaîne en chômage technique, depuis quelques mois.  » Sans liberté de presse, pas de démocratie. Et le Bénin sans la démocratie n’est plus le Bénin « , a fait savoir l’homme de droit.

Soutien au journaliste Ignace Sossou, libéré de prison

Dans les locaux de la rédaction de « BENINWEBTV », où il est venu principalement apporter son soutien au journaliste d’investigation, Ignace Sossou, le professeur Joël Aïvo a laissé entendre qu’il est regrettable qu’au 21ème siècle, qu’il y ait encore, dans nos Etats, des journalistes emprisonnés dans l’exercice de leur profession.

Il a félicité le journaliste pour son courage et sa ténacité. Selon le publiciste, le combat pour l’instauration d’un Etat de droit et pour la préservation de la liberté de presse est un combat de tous.  » La croix que tu as portée n’est pas la tienne. Tu l’as portée pour le pays, pour une presse libre. Et c’est le même combat que nous menons, depuis des années« , affirme-t-il.

Pour rappel, Ignace Sossou a été libéré le 24 juin 2020, après avoir purgé une peine privative de liberté de six mois pour avoir publié deux tweets, relayant les propos du procureur de la république près le tribunal de première instance de Cotonou. Il est ainsi devenu une victime emblématique d’un nouvel ostracisme d’Etat, à l’encontre de ceux dont le devoir est d’informer leurs concitoyens, un exemple de la résistance à la liquidation de la liberté d’expression au Bénin.

1 commentaire
  1. TOUTOUOLA dit

    Opération séduction…On est même pas en pré-campagne présidentielle. A quelques mois des présidentielles voilà le premier qui découvre que FCBE de Hounkpè pouvait lui être utile, que la presse pouvait le trouver sympa….A qui le tour? En attendant, je ne l’ai pas vu présenter une esquisse d’un projet de société pour le Bénin avec Aïvo !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus