gaetane

Bénin: les explications de l’He Guy Mitokpè sur ce qui l’a amené en politique

L’un des plus jeunes députés, ayant bousculé l’unanimisme qui s’instaurait au parlement, au cours de la septième législature, le secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir (RE), affirme, dans une publication sur sa page Facebook, les mobiles qui l’ont conduit en politique. 

L’expérience politique qu’il fait, depuis quelques années à côté de son mentor, le ministre Candida azannaï, lui a été imposée par sa tendance à se battre pour l’intérêt général. C’est du moins ce que tente d’expliquer, dans une publication sur sa page Facebook, l’ancien député de la 16ème circonscription électorale, Guy Mitokpè.

Dans cette publication, le bras droit de l’ancien ministre de la défense, Candide Azannaï, affirme qu’il n’avait aucune intention d’entrer en politique, mais sa soif de justice sociale l’y a conduit. « En vérité, je n’avait aucune intention d’entrer en politique, c’est ma soif de justice et de développement qui m’a poussé à entrer en politique. Ne l’oubliez jamais, c’est pour vous que je suis entré en politique« , lit-on dans sa publication.

Ancien président de la la Fédération Nationale des Étudiants du Bénin (FNEB), l’honorable Guy Mitokpè, dans une publication précédente, avait révélé comment son mandat à la tête de cette association estudiantine était marqué par des réformes, tant il était motivé à donner le meilleur de lui-même, pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie et d’étude du dernier étudiant de l’université d’Abomey-Calavi.

Le passage à la FNEB, un tremplin pour la vie politique

Au terme de son bilan à la tête de la Fédération béninoise de des étudiants du Bénin (FNEB), un mandat auréolé de succès, le président sortant n’a pas pu faire élire son successeur, son responsable à la mobilisation.

Beaucoup pensait alors qu’il s’opposerait à une passation de charge. « Ça supputait dans tous les sens, le doute était entretenu par nos détracteurs, afin de monter les étudiants contre nous. Mais c’était mal connaître mon attachement à la démocratie. J’ai passé service en bonne et due forme.« , avait -t-il partagé.

Cette expérience estudiantine a été un élément déclencheur dans son aventure politique. « J’avais fini avec la politique estudiantine, je devrais traîner ma bosse ailleurs. J’ai posé mes valises en League 1 de la politique nationale…Les choses parfois n’évoluent pas comme nous le croyons, seul Dieu est Maître des temps et des circonstances «  avait-il souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus