gaetane

Bénin – Accidents mortels sur les axes routiers: le bilan annuel en régression

Les actions conjuguées de sensibilisation du centre national de sécurité routière et des organisations de la société civile, intervenant dans le domaine de la prévention des accidents de circulation, commencent par porter, timidement, de fruits. De 700 morts annuels, le bilan passe désormais à 635 décès.

Les actions de sensibilisation sur les axes routiers et les répressions policières ont eu d’impact sur les usagers de la route. C’est, du moins, la lecture que l’on peut faire du taux de régression des accidents mortels sur nos routes.

En effet, reçu, ce dimanche 12 juillet 2020, sur la chaîne de télévision privée « E-télé », le Directeur général du Centre national de sécurité routière (Cnsr), Aubin Adoukonou, a exposé les progrès enregistrés, ces quatre dernières années, dans le cadre de la sécurité routière. 

A l’en croire, un bond quantitatif a été enregistré, quant au taux annuel de décès, suite à un accident de la route. Selon le directeur du CNSR, ce taux est en nette régression.

De 700 morts par an, le pays tourne, aujourd’hui, autour de 635 décès, malgré l’accroissement de la population. Pour Aubin Adoukounou, ces progrès sont à mettre à l’actif des réformes mises en place par le gouvernement.

Au sujet des réformes, il a informé que le Bénin dispose désormais d’un document de politique, qui définit les actions à court, moyen et long termes, en matière de sécurité routière.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus