Categories: Afrique - Société

Algérie: un ancien ministre en détention décède du coronavirus

L’ancien ministre algérien des Télécommunications, Moussa Benhamadi, est décédé du coronavirus, vendredi, alors qu’il était en détention préventive, depuis septembre 2019.

Moussa Benhamadi est décédé hier soir. Il avait contracté le virus le 4 juillet et ce n’est que le 13 du même mois qu’il a été évacué en urgence vers un hôpital à Alger” où il a rendu l’âme, vendredi, a déclaré son frère, Hocine Benhamadi, au quotidien Liberté.

L’ex-chef des Télécommunications est poursuivi dans une affaire de corruption, liée au groupe familial spécialisé dans le montage de produits électroniques Condor Electronics, dirigé par son frère, Abderahmane. Ce dernier est également en détention provisoire, soupçonné de corruption. Moussa Benhamadi avait été placé en détention préventive dans la prison d’El Harrach, le 19 septembre 2019.

Après la démission du président, Abdelaziz Bouteflika, en avril 2019, sous la pression du mouvement anti-régime “Hirak”, la justice algérienne a lancé des enquêtes et a condamné de hauts responsables politiques et des hommes d’affaires.

La plupart sont accusés de corruption et d’avoir profité de leurs liens avec le chef de l’Etat déchu ou son entourage pour obtenir des avantages ou des marchés publics. Le nouveau chef d’Etat, toujours contesté par le même mouvement, a promis rompre avec les habitudes du régime défunt qu’il avait servi, en tant que premier ministre éphémère.

Publié par

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.