Categories: Afrique - Santé

Alerte de risque biologique en Afrique du sud : des échantions de virus détournés

Des échantillons de virus ont été détournés en Afrique du sud mardi, après que le camion qui les transportait a disparu dans le Cap oriental. Les autorités ont émis une alerte de risque biologique dans le pays.

«Hier (mardi, Ndlr), nous avons reçu des informations selon lesquelles un véhicule de messagerie transportant des spécimens de COVID-19 pour le NHLS [National Health Laboratory Service] a été détourné à Port Elizabeth et des criminels qui ont fait cela ont pris un conteneur blanc avec les spécimens», a indiqué le premier ministre du Cap oriental, Oscar Mabuyane. L’incident a eu lieu lundi à Port Elizabeth, a rapporté le site Web d’Afrique australe. «Nous condamnons cet acte de criminalité, qui met la vie de personnes en danger», a déclaré le ministre, préoccupé par le danger biologique pour le Cap oriental.

Le camion transportant deux boîtes de spécimens a été détourné sous la menace d’une arme à feu, le nombre inconnu d’échantillons de COVID-19 se trouvant dans des glacières de 40 litres (11 gallons). Les suspects ont volé la batterie et la roue de secours du camion et le véhicule a été jeté à 500 mètres de la scène du crime, sans les échantillons, rapporte l’agence Anadolu. Selon les médias, la police a ouvert une enquête pour trouver les personnes derrière cet acte. En attendant, les autorités ont indiqué que de nouveaux prélèvements seraient effectués dans la région, car le crime a empêché le traitement d’échantillons potentiels de coronavirus.

Au moins 15 418 personnes sont décédées du virus en Afrique, tandis que 391 898 patients se sont rétablis, selon les derniers chiffres. L’Afrique australe est la plus durement touchée avec 388 000 cas, dont 373 600 en Afrique du Sud.

Publié par

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.