Affaire BAD: le président Akinwumi Adesina définitivement disculpé

Le panel d’experts indépendants a définitivement disculpé le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, accusé de prévarication par des lanceurs d’alerte.

« Le panel est d’accord avec le comité (d’éthique de la BAD) dans ses conclusions sur les allégations contre le président et estime qu’elles ont été correctement examinées et rejetées par le comité« , conclut le panel dans son rapport adressé lundi à la BAD.

Ce panel de trois experts, dirigé par l’ancienne présidente irlandaise, Mary Robinson, avait été chargé début juillet par le conseil des gouverneurs de la BAD d’une « revue indépendante » sur le travail du comité d’éthique de l’institution basée à Abidjan, qui avait totalement blanchi M. Adesina de multiples et embarrassantes accusations portées par des « lanceurs d’alerte » anonymes.

Ancien ministre de l’agriculture du Nigéria, Adesina est accusé entre autres de non-respect des règles et règlements internes en matière de recrutement, de la nomination et de la promotion d’un beau-frère, de la mauvaise gestion alléguée d’un programme de technologie agricole, du traitement préférentiel pour le Nigéria et les Nigérians.

Des accusations vigoureusement rejetées en bloc par le président de la BAD en poste depuis 2015. Seul en lice pour un second mandat, il continue de bénéficier du soutien du président nigérian, Muhammadu Buhari, dans cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus