Accusé d’être acheté par la Chine, le chef de l’OMS recadre Mike Pompeo

Le directeur général de l’OMS a réagi aux propos peu diplomatiques du Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, lors de sa visite à Londres.

En conférence de presse ce jeudi, le chef de l’OMS a dénoncé les propos, à la limite, irresponsables du secrétaire d’Etat américain. “Ces commentaires sont faux, inacceptables et sans aucun fondement“, a déclaré Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, mettant en garde une fois de plus contre toute “politisation” de la pandémie de coronavirus.

Selon des médias anglais, Mike Pompeo a qualifié l’organisation de “politique”, accusant le Dr Tedros d’avoir été “acheté par le gouvernement chinois”, à qui il devrait son élection à la tête de l’OMS. Le secrétaire d’Etat américain a même imputé les “morts britanniques” de Covid-19 aux échecs de l’organisation et à ces marchandages supposés.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, signalée en Chine fin décembre, l’organisation a été régulièrement critiquée pour ses retards à l’allumage. Mais ce sont les Etats-Unis qui l’ont attaquée le plus violemment, la qualifiant de “marionnette de la Chine” et dénonçant la complaisance, dont elle aurait fait preuve vis-à-vis de Pékin.

Après avoir suspendu la participation américaine à l’OMS, Donald Trump a officialisé le retrait américain de l’organisation en pleine crise sanitaire.

Publié par

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.