USA – Regain de violence à Saint-Louis : des coups de feu entre police et manifestants  

Quatre policiers de Saint-Louis ont été touchés par des coups de feu, lundi soir, lors de violentes manifestations contre la mort d’un Noir, quelques heures après que le président Donald Trump a juré d’utiliser l’armée américaine pour stopper la propagation des affrontements.

A lire aussi:

Les manifestations aux Etats-Unis contre la violence policière à l’encontre des Noirs, déclenchées par la mort de George Floyd, n’ont pas baissé d’intensité. Lundi soir, le président Donald Trump a décidé de s’adresser à la nation, mais ce n’était apparemment pas pour calmer les esprits. Trump a menacé à nouveau les manifestants de faire appel à l’armée pour les réprimer. Un autre fait qui a participé à mettre le feu aux poudres est le fait que Trump soit allé poser devant une église et tenait une bible, après que les agents des forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour lui ouvrir la voie à pied, à la suite de ses remarques au White House Rose Garden.

Quelques minutes seulement après son discours, des violences ont éclaté dans plusieurs villes. Des manifestants ont mis le feu à un centre commercial à Los Angeles, pillé des magasins à New York et affronté la police à Saint-Louis, Missouri, où quatre policiers ont été transportés à l’hôpital avec des blessures par balle, ne mettant pas leur vie en danger. « Les agents tirent toujours au centre-ville et nous partagerons plus d’informations, dès qu’elles seront disponibles », a déclaré la police de Saint-Louis sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus