gaetane

USA – Destruction de statue : « la foule de gauche essaie de vandaliser notre histoire », Donald Trump

Le président américain Donald Trump a tenu un rassemblement samedi soir à Tulsa dans l’Etat d’Oklahoma alors même que le pays est toujours en proie à l’épidémie de Coronavirus. Le président a abordé plusieurs sujets dont l’inévitable, les manifestations liées à la mort de George Floyd.

Le rassemblement de samedi a eu lieu alors que les États et les villes des États-Unis ont commencé à retirer des statues de personnalités confédérées au milieu d’un bilan national de la violence policière et du racisme déclenché par la mort de George Floyd, un homme afro-américain de 46 ans, décédé le 25 mai après qu’un policier blanc s’est agenouillé sur son cou pendant près de neuf minutes. La mort de Floyd a déclenché des semaines de manifestations à travers le pays, ainsi que des appels de législateurs et d’activistes pour la suppression des monuments à la mémoire de personnages soupçonnés d’être des symboles du racisme, tandis que certaines statues confédérées ont déjà été renversées par des manifestants.

Lors de ses remarques de près de deux heures samedi, Trump a critiqué le mouvement. « La foule de gauche désarticulée essaie de vandaliser notre histoire, de profaner nos monuments, nos beaux monuments, de détruire nos statues et de punir, d’annuler et de persécuter quiconque ne se conforme pas à leurs exigences de contrôle absolu et total. Nous sommes pas conforme « , a déclaré Trump. Le président a été fidèle à ses habitudes, lui qui a toujours appelé les différents gouverneurs et autres maires, à faire régner l’ordre en faisant appel à la garde nationale. La gestion des manifestations de Trump a été critiqué par son challenger dans la course à la présidentielle de novembre, Joe Biden. Des sondages montrent que Biden a pris un peu d’avance sur l’homme à la perruque jaune.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus