Un joueur béninois SDF à Abidjan : tout sur l’affaire

La nouvelle, sur le souci de logement de Caroff Sogbossi, à Abidjan, s’est répandue, comme une traînée de poudre. En effet, le joueur a été prié de quitter réellement l’hôtel où il loge, en raison d’une ardoise de 130.000 FCFA. Cependant, l’ancien défenseur central d’Aspac (Bénin) a rassuré notre rédaction de ce qu’il se porte très bien dans dun nouveau logis. Mais au sein du club, on évoque les conséquences d’une mauvaise gestion du président.

A lire aussi:

L’ex-pensionnaire d’Onze Créateur a posé ses valises à Africa Sports de la Côte d’Ivoire, en juillet 2019. Dès lors, il a été logé dans un « hôtel de passe » à Abidjan. ‎Lequel, selon nos informations, coûte 7.000 FCFA la nuitée à la direction des « Mam ». La pioche du mercato Estival de l’Africa venue du Bénin vivrait des « moments de galère à l’Africa Sports D’Abidjan », peut-on lire sur les réseaux sociaux. Ceci, en raison du défaut de paiement qui a poussé les responsables de l’établissement à lui retirer la clé de sa chambre d’hôtel. Toutefois, le joueur va très bien.

 » Mes affaires sont bloquées »

Capture Facebook

Contacté par nos soins, le rugueux défenseur a confirmé avoir quitté l’hôtel pour la raison financière. «  Je vais très bien. C’est vrai, l’hôtel a décidé de façon courtoise de prendre les clés à une date donnée, si mes employeurs ne soldaient pas. Et c’est ce qui a été fait. Mes affaires sont toujours bloquées (deux valises à peine). Je loge actuellement chez un dirigeant de club (n’a pas voulu citer de nom). Pour des raisons de mise en condition physique en cette période de Covid-19, je vais souvent à Anyama (dans la commune Abobo), pour travailler« , a rassuré le natif d’Allada.

L’entourage du joueur choqué

On se retrouve là, dans une surprise, pour un club, qui est très respecté, rien qu’à entendre le nom hors du pays des Éléphants. Au tour du joueur, on attend que les dirigeants honorent leurs engagements vis-à-vis de l’hôtel. Seule possibilité pour que le joueur entre en possession de ses affaires personnelles. «  On est choqué par la nouvelle. Les dirigeants devraient savoir qu’il est un étranger et que la condition du logement est primordiale, puisqu’il n’a aucun parent dans ce pays. », a déclaré un proche du joueur.

Ce dernier se réjouit tout de même qu’on ne lui doive pas de salaire. Apparu plus d’une dizaine de fois sous les couleurs des Oyé, le joueur, qui a fait bonne impression jusque-là, serait victime d’un séisme administratif.

« Cette maltraitance de nos joueurs est liée à la mauvaise gestion… »

Notre rédaction a tenté de joindre une source proche du club, qui a mis, sous le coup de la mauvaise gestion, la situation que vit, en particulier, le joueur béninois. « Je voudrais vous rassurer que nous avons pris la pleine mesure des difficultés que le footballeur Caroff rencontre, à l’instar de tous ses coéquipiers. Cette maltr… de nos joueurs est liée à la mauvaise gestion des ressources du club par le Bureau exécutif, avec à sa tête le président Alexis Vagba« .

Un procès est actuellement intenté ( le 12 juin 2020, pour le délibéré) au président actuel de l’Africa dans l’espoir de  » corriger tous ces manquements qui ternissent malheureusement l’image de notre club. Nous nous battrons pour rétablir l’ordre et la transparence de la gestion.« , a précisé l’ancien responsable des affaires juridiques des Vert et Rouge, Saki.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus