Turquie: trois députés d’opposition déchus de leur mandat

Trois parlementaires turcs ont été destitués de leur mandat d’élu du peuple, ce jeudi 4 juin. Principale raison, ils sont condamnés dans divers dossiers.

A lire aussi:

Trois députés de l’opposition turque ont été destitués de leur mandat de législatif, ce jeudi, par la représentation nationale. En effet, Enis Berberoglu, du Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate), Leyla Güven et Musa Farisogullari, du Parti démocratique des peuples (HDP, prokurde) ne pourront donc plus siéger au sein de l’institution de contre-pouvoir.

Cette décision ouvre la voie à l’incarcération des élus destitués, tous trois condamnés, en appel, à des peines de prison ferme, dont les deux derniers sont accusés d’appartenir à une organisation terroriste armée. Après leur destitution, les élus de l’opposition ont dénoncé un coup d’Etat civil, ignorant la volonté du peuple.

Sur les 600 députés élus lors des dernières élections législatives en 2018, il n’en restait, jeudi, plus que 586. Le président Recep Tayyip Erdogan est souvent accusé de réprimer les voix discordantes à son régime.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus