Terrorisme: le Soudan bientôt extirpé de la liste noire américaine

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a expliqué que les discussions sont avancées avec les autorités soudanaises pour un retrait de Khartoum de la liste noire américaine des Etats, soutenant le terrorisme.

« Nous travaillons très étroitement avec lui pour tenter de parvenir à une solution et à un bon résultat pour leurs nouveaux dirigeants et pour les Soudanais. J’ai bon espoir que cela pourra arriver dans les prochaines semaines« , a déclaré Pompeo lors d’une conférence de presse à Washington.

Cette annonce fait suite à de nombreuses discussions entre les officiels des deux pays et notamment à une conversation téléphonique entre Mike Pompeo et le chef du gouvernement soudanais, Abdallah Hamdok. Khartoum a d’ailleurs annoncé, mardi, être proche d’un accord sur l’indemnisation des familles des victimes américaines de deux attentats perpétrés en 1998 contre des ambassades des Etats-Unis en Afrique, revendiqués par l’organisation djihadiste, Al-Qaïda.

Les Etats-Unis ont accusé alors le Soudan d’avoir appuyé les responsables des attaques et exigé des compensations pour les familles des victimes américaines, qui sont aujourd’hui un préalable au retrait du pays de la liste noire. Abdallah Hamdok, qui dirige le gouvernement de transition, a réitéré, lors de sa visite à Washington, que sa priorité était de réussir à lever les sanctions qui plombent l’économie de son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus