@ Newspot Nigeria

Soutien à George Floyd : Sancho, Achraf, Mckennie et Thuram épargnés de sanction

Alors que les médias allemands évoquaient la possible sanction, par la fédération allemande, des joueurs de la Bundesliga, qui ont rendu hommage à George Floyd, la DFB a annoncé qu’elle renonçait à cette mesure.

Sous le coup d’une sanction, après avoir apporté leur soutien au mouvement d’humeur déclenché aux Etats-Unis, suite à l’assassinat de l’Afro-Américain, Gorge Floyd, par un policier blanc, Sancho, Achraf, Mckennie et Thuram sont désormais fixés sur leur sort. Les pensionnaires de la Bundesliga ne seront pas punis pour leur acte. Les concernés avaient dénoncé le racisme avec des célébrations en hommage à Floyd, lors des matchs de football. Marcus Thuram a posé un genou à terre pour célébrer l’un de ses buts avec le Borussia Mönchengladbach. L’attaquant anglais, Jadon Sancho, a dévoilé, dimanche, sous son maillot du Borussia Dortmund, un t-shirt qui réclamait la «justice pour George Floyd».

Un comportement qui va à l’encontre du règlement de la Bundesliga, les joueurs n’étant pas autorisés à afficher quelque message au cours d’une rencontre. Mais, alors que certains craignaient des sanctions, la Fédération allemande a pris la parole et a annoncé qu’il n’y en aura pas pour les joueurs en question : “Le comité de contrôle n’engagera pas de poursuites contre Hakimi, Sancho, McKennie & Thuram. Le comité a également l’intention de maintenir cette ligne dans de nouvelles campagnes anti-racisme pour marquer la mort de George Floyd, les jours de match à venir”.

Quelques jours plutôt, la FIFA avait aussi demandé la cléménce, pour ces joueurs qui n’ont fait que dénoncer le racisme, un fléau enraciné surtout dans le monde du foot. «La FIFA comprend parfaitement la profondeur des sentiments et des préoccupations exprimés par de nombreux footballeurs, à la lumière des circonstances tragiques de l’affaire George Floyd, pouvait-on lire dans ledit communiqué. L’application des lois du jeu est laissée aux organisateurs des compétitions, qui doivent faire preuve de bon sens et tenir compte du contexte entourant les événements».

L’instance faîtière du football mondial en a profité pour marteler son engagement et ses actions contre le racisme: «La FIFA s’est à plusieurs reprises déclarée résolument contre le racisme et la discrimination de toute nature. La FIFA elle-même a promu de nombreuses campagnes qui véhiculent fréquemment le message contre le racisme lors de matches organisés sous ses propres auspices ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.