gaetane

Saison pluvieuse et Covid-19 : les Béninois invités à plus de prudence et de responsabilité

Invité sur la télévision nationale, ce lundi 08 juin 2020, pour faire le point sur la riposte Covid-19 au Bénin, le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, a appelé les Béninois à plus de prudence et de responsabilité, en cette saison pluvieuse.

La levée de certaines mesures barrières contre la pandémie du coronavirus ne doit pas être assimilée à la fin du mal au Bénin. Cette mise au point a été faite par le ministre de la santé publique, Benjamin Hounkpatin, sur la chaîne nationale. « Nous avons l’impression, au regard des comportements de nos compatriotes, qu’ils ont cru que la levée de certaines mesures constitue également la fin de cette pandémie. Il n’en est absolument rien. C’est tout à fait faux », a-t-il précisé.

D’après le ministre, le mal est toujours présent, surtout au regard des derniers chiffres qui font état de 305 cas confirmés. Des chiffres qui appellent les uns et les autres à redoubler davantage de vigilance dans le respect des mesures de prévention préconisées par les autorités, afin de freiner la propagation du mal. Ces gestes sont, entre autres, le port obligatoire de masque en tous lieux, le respect de la mesure de distanciation physique, le lavage régulier des mains à l’eau et au savon, et l’interdiction des accolades et de serrage des mains.

Saison pluvieuse et Covid-19

Depuis quelques semaines, le Bénin traverse la période des pluies, marquée le plus souvent par une recrudescence de certaines affections, telles que le paludisme, le rhume et autres. Elle intervient dans un contexte de crise sanitaire lié à la Covid-19. Sur la question, Benjamin Hounkpatin a rappelé que le rôle de la fraîcheur a été évoqué, au début de la crise sanitaire, notamment dans les pays tempérés et occidentaux. « Nous ne savons pas, à ce jour, comment est-ce que le virus va se comporter avec la fraîcheur liée à la survenue de la saison pluvieuse », a-t-il fait savoir, avant d’exhorter les Béninois à la prudence et à plus de responsabilité.

Pour le ministre, la Covid-19 ne saurait être seulement l’affaire des gouvernants. Chaque Béninois doit aussi jouer sa partition, afin d’arriver à bout de ce mal pernicieux. « Si nous banalisons totalement le mal et que nous ne respectons pas les mesures, nous allons aggraver la diffusion de la pandémie. Mais si, par contre, nous les respectons strictement, nous allons pouvoir freiner, l’arrêter définitivement », a-t-il insisté.

A noter qu’à la date du lundi 8 juin 2020, le Bénin compte 305 cas confirmés à la PCR, dont 188 guéris, 04 décès et 113 malades sous traitement dans les structures sanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus