RDC : arrestation du ministre de la justice sur fond de tensions au Gouvernement

Le ministre de la justice de la république démocratique du Congo, Celestin Tunda, a été arrêté samedi par la police après avoir encerclé sa maison à Kinshasa, rapporte Reuters.

A lire aussi:

Les autorités n’ont pas immédiatement expliqué les raisons de l’arrestation de Tunda, qui occupe également le poste de vice-Premier ministre dans le gouvernement du président Félix Tshisekedi.

L’arrestation met en évidence les tensions croissantes au sein de la coalition au pouvoir entre le camp de Tshisekedi et celui de son prédécesseur, Joseph Kabila. Tunda est une figure importante du parti FCC de Kabila, qui détient la majorité au Parlement et contrôle la plupart des postes au sein du cabinet. Tshisekedi, auparavant opposant à Kabila, est arrivé au pouvoir en janvier 2019 après avoir été déclaré vainqueur d’une élection que Kabila n’était pas éligible à disputer après 18 ans au pouvoir.

Les tensions ont débordé après une proposition de réforme juridique qui pourrait placer les procureurs sous un contrôle accru du ministère de la justice. Les opposants et les diplomates affirment que la réforme porte atteinte à l’indépendance du pouvoir judiciaire. Les débats ont été houleux pendant le conseil des ministre vendredi avec Tunda.

Mercredi, des centaines de manifestants se sont rassemblés contre la loi dans l’enceinte du Parlement. Ils ont été dispersés par des policiers tirant des gaz lacrymogènes et des canons à eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus