Pékin menace de riposter après les sanctions américaines contre ses médias

La Chine a menacé, mardi, de prendre des mesures répressives contre le régime américain, après des sanctions contre ses médias, à Washington.

C’est par le biais de sa diplomatie que Pékin a donné de la voix, avertissant l’administration Trump des représailles encourues en cas de maintien des sanctions. Pour l’Empire du Milieu, les sanctions infligées à ses organes exposent « à la vue de tous, l’hypocrisie de la soi-disant liberté d’expression et de la presse, dont se vantent les États-Unis». En conférence de presse, Zhao Lijian a appelé Washington à revenir «immédiatement» sur sa décision, «autrement la Chine n’aura d’autre choix que d’adopter une réaction appropriée».

A LIRE AUSSI: Etats-Unis: Donald Trump prêt à « couper tous les ponts » avec la Chine

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a annoncé, lundi, avoir demandé la désignation de « quatre organes de propagande supplémentaires de la Chine comme missions diplomatiques étrangères« . En clair, les médias concernés, à savoir la Télévision centrale de Chine (CCTV), l’agence China News Service (CNS), le Quotidien du Peuple et le Global Times, devront notifier, au département d’État, la liste de leur personnel et de leurs biens immobiliers.

A LIRE AUSSI: Etats Unis : Donald Trump est un danger pour la sécurité nationale, John Bolton

C’est un nouveau bras de fer qui s’ouvre entre Washington et Pékin, deux premières puissances économiques mondiales opposées sur plusieurs sujets de coopération bilatérale. En février dernier, les deux pays avaient expulsé des journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus