Nucléaire iranien: la nouvelle condition de Rohani pour discuter avec Trump

Le retour à la table de négociation entre les Etats-Unis et l’Iran reste toujours possible à une seule condition: la réintégration de l’accord sur le nucléaire iranien par Washington.

Hassan Rohani a ouvert, ce mercredi, la porte aux nouvelles discussions entre Washington et Téhéran. La république islamique d’Iran se dit prête à rediscuter avec les Etats-Unis à la seule condition que l’administration Trump revienne à l’accord sur le nucléaire iranien.

Les Américains « ont créé eux-même le problème. Ce sont eux qui ont renversé la table des négociations et commis des injustices envers l’Iran », a accusé M. Rohani. C’est un nouvel épisode qui s’ouvre dans le bras de fer entre Washington et Téhéran. Le régime des Ayatollah avait, à maintes reprises, fixé des conditions qui n’ont daigné fait bouger Donald Trump.

Le président américain, Donald Trump, s’est retiré, en mai 2018, de cet accord international sur le programme nucléaire iranien conclu à Vienne, en juillet 2015, réimposant, dans la foulée, des sanctions contre la République islamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus