Nigeria – Trafic d’esclaves « modernes »: suspension de la délivrance de visas pour le Liban

L’ambassade du Liban près le Nigéria a annoncé la suspension de la délivrance de visas de travail aux Nigérians. Cette décision a été prise après que le gouvernement libanais ait sauvé 69 travailleurs nigérians qui étaient maltraités à leur poste de travail.

A lire aussi:

L’ambassadeur du Liban au Nigeria, Houssam Diab, a déclaré jeudi 04 mai, que l’ambassade avait suspendu la délivrance de visas de travail aux Nigérians, notamment pour le travail domestique. Cette décision fait suite à la récente découverte que de nombreux travailleurs domestiques nigérians au Liban étaient soumis à un traitement d’esclavage par leurs employeurs.

Lors d’une réunion avec le président/directeur général de la Commission des Nigérians de la diaspora (NIDCOM), Mme Abike Dabiri-Erewa, dans son bureau d’Abuja, M. Diab a déclaré que la mission avait suspendu la délivrance des visas à partir du 1er mai. Le diplomate a déclaré que cette action était devenue nécessaire suite à des plaintes pour abus de la part de certains employés, notamment le cas de la vidéo de Peace Busari, une Nigériane, mise aux enchères pour 1000 dollars sur les médias sociaux en avril de cette année, qui est devenue virale.

Selon lui, l’homme qui a commis l’acte n’était pas un Libanais, mais un résident libanais et a depuis été inculpé au Liban. L’ambassadeur a déclaré que la suspension visait à endiguer la marée humaine pour ces catégories de travailleurs en attendant que la procédure soit correctement harmonisée avec le ministère du travail, conformément aux meilleures pratiques d’une migration contrôlée et ordonnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus