Mouvement anti-raciste: le Sénégal rebaptise la place de l’Europe de l’Île de Gorée

Le mouvement anti-raciste, qui résonne à travers le monde, a également eu échos au Sénégal. L’île de Gorée, symbole de la traite négrière, au large de Dakar, a rebaptisé la place de l’Europe en place de la Liberté.

A lire aussi:

C’est un signale fort lancé par le Sénégal, suite au grand mouvement anti-raciste, né du meurtre de George Floyd à Minneapolis, aux Etats-Unis. En effet, le conseil municipal de cette île, lieu de mémoire du commerce d’esclaves au départ des côtes africaines, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, comme « symbole de l’exploitation humaine », a adopté, samedi, à l’unanimité, une délibération pour renommer cette place « Place de la Liberté et de la Dignité humaine« .

La Mairie explique qu’il ne s’agit aucunement d’une décision dirigée contre l’Europe, mais plutôt une réponse à la vague de violences raciales, dont la communauté noire et afro-descendante est régulièrement victime, surtout la mort récente aux Etats-Unis de George Floyd. « Il y a des Européens de double nationalité au conseil municipal« , a poursuivi le chef de cabinet du maire.

C’est à ce lieu historique que les Sénégalais avaient manifesté, en début du mois, contre la mort de l’Afro-Américain, George Floyd. La place de l’Europe a été inaugurée en 2003 par le maire, M. Senghor, et le président de la Commission européenne de l’époque, Romano Prodi. En 2018, une nouvelle inauguration de la place, après un réaménagement co-financé par l’Union européenne, avait donné lieu à de vives protestations sur les réseaux sociaux en raison de la part prise par les pays européens à la traite négrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus