Barack Obama, ancien président des [email protected]

Mort de George Floyd: Barack Obama salue un “changement de mentalités” chez les manifestants

Lors d’une visioconférence, l’ancien président démocrate s’est adressé aux jeunes qui manifestent dans les rues de plusieurs grandes villes américaines, à la suite du décès d’un Afro-Américain aux mains de la police.

Barack Obama a salué, mercredi 3 juin, le “changement des mentalités en cours” concernant le racisme et les violences policières aux Etats-Unis, qui pourrait, selon lui, aboutir à des réformes au niveau national. “Il est très important pour nous de nous saisir de ce moment qui vient d’être créé en tant que société, que pays, et d’utiliser cela pour avoir enfin un impact”, a affirmé l’ancien président américain, lors d’une visioconférence avec des militants. Le prédécesseur de Donald Trump a aussi exhorté les autorités étatiques et locales à revoir leur politique sur l’usage de la force, dix jours après la mort de George Floyd aux mains de la police de Minneapolis.

La coopération entre les individus pour “changer l’Amérique”

Barack Obama, 58 ans, qui reste très populaire chez les démocrates, a souligné que les manifestations actuelles peignaient “un tableau de l’Amérique beaucoup plus représentatif” que les mouvements pour les droits civiques des années 1960. Les jeunes ont particulièrement répondu présent, et leur motivation pourrait inspirer un changement plus profond, a souligné Barack Obama.

“Je veux que vous sachiez que vous comptez. Je veux que vous sachiez que vos vies comptent, vos rêves comptent”, a-t-il poursuivi, à l’attention des jeunes noirs du pays qui ont, selon lui, été trop de fois témoins ou victimes de violences. L’ancien président s’est aussi adressé aux élus locaux. “J’exhorte chaque maire dans ce pays à revoir ses politiques en matière d’usage de la force avec des membres de leur communauté et à s’engager à rendre des comptes sur les réformes promises”, a-t-il déclaré. Le premier président noir des Etats-Unis a appelé à la coopération entre les individus pour “changer l’Amérique” et l’aider à se conformer à ses valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.