Meurtre de George Floyd : Donald Trump accusé d’utiliser l’armée contre les Américains

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, accuse Donald Trump de faire usage excessif de la force pour stopper le mouvement d’humeur, déclenché depuis plusieurs jours, pour protester contre la mort de George Floyd, assassiné par un policier blanc.

A lire aussi:

Le candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, a accusé, lundi, le président américain, Donald Trump, d’avoir utilisé les forces armées «contre les Américains» et des gaz lacrymogènes contre des «manifestants pacifiques». «Il utilise les forces armées américaines contre les Américains. Il utilise des gaz lacrymogènes contre des manifestants pacifiques et tire des balles en caoutchouc», a déclaré l’ancien vice-président américain sur Twitter, après la visite surprise de Donald Trump dans une église emblématique à côté de la Maison Blanche, lors des manifestations contre la mort de l’Afro-Américain, George Floyd, aux mains de la police, il y a une semaine, à Minneapolis. .

Plus tôt, Biden avait promis de faire face au «racisme institutionnel» dans les 100 premiers jours de son mandat, s’il était élu président des États-Unis. Biden a rencontré une dizaine de dirigeants afro-américains à Wilmington, Delaware, avant de partir pour Los Angeles, Atlanta, Chicago et Saint-Paul, où il rencontrera les maires de ces villes particulièrement frappées par la violence liée aux manifestations, pour protester contre la mort de George Floyd.

«La haine ne se cache tout simplement pas. Ça ne disparaît pas. Quand quelqu’un au pouvoir respire de l’oxygène pour la haine sous les pierres, la haine émerge des pierres », a déclaré Biden, lors de la réunion avec les dirigeants noirs, répétant les critiques de son rival et président, Donald Trump, qu’il accuse d’avoir incité à la violence, avec des messages sur Twitter. Au moins 5 600 personnes ont été arrêtées aux États-Unis, depuis le début des manifestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus