Libye : le dernier bastion de l’armée nationale libyenne est tombé

Les forces gouvernementales libyennes ont repris le contrôle de la ville stratégique de Tarhuna, au sud-est de la capitale, Tripoli, le dernier grand bastion des forces sous commandement du général Khalifa Haftar.

A lire aussi:

« Nos forces héroïques ont étendu leur contrôle sur l’ensemble de Tarhuna », a déclaré, vendredi, Mohamad Gnounou, porte-parole militaire du gouvernement libyen d’accord national (GNA). La salle d’opérations du GNA a également annoncé, dans un communiqué, que ses forces avaient atteint le centre de Tarhouna, après y être entrées de quatre côtés. Tarhuna a été la principale rampe de lancement de l’offensive de 14 mois contre la capitale que les hommes de Haftar ont finalement abandonnée, cette semaine.

Les forces gouvernementales libyennes ont annoncé, jeudi, la libération complète de Tripoli et de sa banlieue, après avoir été assiégées pendant plus d’un an par l’armée nationale libyenne (LNA) d’Haftar. L’homme fort de l’est-libyen, soutenu par les Émirats arabes unis, l’Égypte et la Jordanie, a lancé une offensive meurtrière pour prendre Tripoli, le siège du GNA, en avril de l’année dernière. Ses forces, cependant, n’ont pas pu avancer au-delà de la périphérie de la ville. Les tentatives internationales pour instaurer la paix entre les deux parties en guerre ont également échoué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus