Libye: cinq civils tués dans des tirs de roquettes sur Tripoli

Cinq civils ont été tués, dimanche, des tirs de roquettes sur la capitale libyenne, Tripoli. Dans un communiqué, le gouvernement d’Union nationale a attribué ces raids aux forces pro-Haftar.

A lire aussi:

« Cinq citoyens ont été tués et 12 blessés« , suite à la chute de cinq roquettes sur des secteurs résidentiels à Tripoli, a indiqué le porte-parole du ministère de la Santé du GNA, Amine al-Hachemi. Il précise que plusieurs blessés sont dans un état grave. Le GNA impute cette attaque aux forces du maréchal Haftar, l’homme fort de l’est-libyen et rival du régime de Tripoli.

A LIRE AUSSI: Libye : les forces du GNA annoncent une pause dans les opérations militaires

Les tirs aveugles de roquettes et de drones sur le sud et le centre de Tripoli sont de plus en plus fréquents, et les forces du maréchal Haftar, qui ont subi plusieurs revers ces dernières semaines, sont souvent tenues pour responsables. Alors qu’il avait annoncé son départ de Tripoli, le Maréchal Haftar et ses homme ont subi d’énormes revers, ces derniers temps.

S’emparer de Tripoli

Depuis avril 2019, le maréchal Khalifa Haftar a lancé une offensive sur la capitale, Tripoli. Objectif, reprendre le contrôle de la ville des mains des « terroristes ». Dès lors, des combats ont opposé les forces des deux camps avec des bilans très lourds.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus