Siège du G5 [email protected] Africa

La force du G5 Sahel inaugure un nouveau poste de commandement à Bamako

Le G5 sahel, la force militaire conjointe de lutte contre l’avancée du terrorisme dans l’hinterland, a inauguré, mercredi, près de Bamako, son nouveau poste de commandement.

Deux ans après l’attentat contre le précédent dans le centre du Mali, le G5 sahel s’est doté d’un nouveau siège de commandement dans la capitale malienne, Bamako. “Ce jour marque une étape importante de l’étape de l’histoire de la force conjointe“, a déclaré le général nigérien, Oumarou Namata Gazama, commandant de la force.

En effet, la force conjointe n’avait plus de poste de commandement, depuis l’attentat contre son quartier général à Sévaré, en 2018, qui avait fait quatre morts, dont deux militaires maliens de la force et deux assaillants. Le nouveau poste est construit par la Minusma et financé par l’Union européenne.

Regain de tensions au sahel!

Ces derniers mois, le sahel a été la cible de nombreuses attaques, notamment au Mali, au Burkina Faso et au Niger. Créée en 2017 par cinq pays du sahel, sous l’impulsion de la France, la force multinationale (plus de 5.000 hommes) éprouve de nombreuses difficultés à enrayer la menace djihadiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.