@Le Nouvelliste

La Corée du nord veut entrer en guerre avec le sud

La Corée du nord entend s’en prendre militairement à son voisin du sud. Ce développement intervint alors que Pyongyang a rompu unilatéralement les communications avec Seoul plus tôt cette semaine.

Avec des informations selon lesquelles le président Kim Joung Un, connaît un certain niveau de problèmes de santé, Eui-yong, sa sœur, a pris la position la plus élevée de toutes les femmes dans le pays ermite et est considérée comme la prochaine en lice si quelque chose devait arriver à Kim. Eui-yong, qui est à la base de la coupure des communications entre les deux pays, a indiqué que cela était dû au fait que le sud laissait des transfuges, balancer des tracts anti-Kim en Corée du nord depuis le sud.

Elle a menacé que son pays interviendrait militairement au sud si cela continuait. Selon le Korean Central News, géré par le gouvernement, Eui-yong a déclaré “qu’il est grand temps de rompre avec les autorités sud-coréennes” et a promis de “prendre des mesures rapidement”.

Eui-yong a suivi cela avec des menaces plus sérieuses. “Si je laisse tomber un soupçon de notre prochain plan qui inquiète les autorités sud-coréennes, le droit d’entreprendre la prochaine action contre l’ennemi sera confié à l’état-major de notre armée”, a-t-elle déclaré. “Notre armée, elle aussi, déterminera quelque chose pour calmer le ressentiment de notre peuple et l’exécutera sûrement, je crois”, a-t-elle poursuivi.

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Son Gwon, a reconnu que les efforts de diplomatie entre les États-Unis et son pays étaient au point mort, affirmant que les espoirs d’un accord avaient été “transformés en désespoir”, avec “même un mince rayon d’optimisme pour la paix et la prospérité sur la péninsule coréenne, qui s’estompe dans un sombre cauchemar. “

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.