Kate Middleton: bientôt son procès contre le magazine préféré de la royauté

Kate Middleton pourrait bientôt intenter une action en justice contre le magazine chouchou des royaux, Tatler.

A lire aussi:

Le magazine anglais « Tatler » a consacré sa dernière parution à la duchesse Kate Middleton. Un portrait pas très apprécié par la famille royale. Malgré les menaces de poursuites judiciaires engagées par la duchesse, la publication, n’a toujours pas été retirée par le magazine. En effet, depuis sa parution le 25 mai 2020, Kate et son mari, le prince William, ont demandé le retrait de cet article du site internet de Tatler en menaçant d’engager des poursuites judiciaires. « Nous avons reçu des courriers des avocats représentant le duc et la duchesse de Cambridge et nous pensons qu’ils n’ont aucune valeur », a répondu Tatler dans un communiqué relayé par Just Jared, le 1er juin 2020.

La pomme de discorde…

La duchesse est farouchement contre l’article intitulé « Catherine The Great » [Catherine, la grande, NDLR]. Dans cette parution, le média affirme que Kate Middleton serait « épuisée » par la charge de travail supplémentaire qu’a impliqué le départ des Sussex de la monarchie en début d’année. Une information que l’épouse du prince William traite de diffamatoire. Dans le même article le magazine a fait cas de la dispute présumée de la duchesse avec Meghan Markle juste avant son mariage avec Harry en mai 2018, de sa silhouette jugée trop filiforme, de l’attitude de sa mère Carole Middleton, qui serait snob et intéressée et tout à la fois la « mère que William a toujours voulue ».

Le démenti du palais de Kensington

Suite à la publication, le palais de Kensington avait publié un communiqué dans lequel il dément les dires de Tatler : « Cette histoire contient une série d’inexactitudes et de fausses déclarations qui n’ont pas été présentées au palais de Kensington avant publication. » Mais la réplique du rédacteur en chef du magazine, Richard Dennen ne s’était pas fait attendre: « Le palais de Kensington savait qu’on préparait ‘Catherine The Great’ depuis des mois et nous lui avons demandé de travailler avec nous. Le fait qu’il nie l’avoir su est catégoriquement faux. »

A en croire une source très proche de la famille royale britannique citée par le Daily Mail dimanche dernier, « Tatler peut se penser à l’abri parce qu’il est lu par la famille royale et se trouve sur la table basse de toute maison chic, mais ça ne fait aucune différence ». D’après la même source, il n’y a aucune vérité dans leur affirmation qui rapporte que la duchesse se sent dépassée avec son travail ou que le duc est obsédé par Carole Middleton.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus