Éboulement de terre en Côte d’Ivoire: le décompte macabre se poursuit

Le bilan du drame dans la commune d’Anyama (Abidjan) est porté à la hausse. Précédemment à 13 morts, le nouveau décompte fait état de 16 morts et cinq disparus.

« Il y a 16 personnes qui ont perdu la vie dans ce drame, 05 personnes qui sont portées disparues», a déclaré Mariatou Koné, ministre ivoirienne de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre pauvreté, au terme d’une visite aux familles sinistrées, relogées temporairement à l’église catholique et à la grande mosquée d’Anyama.

A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: au moins 13 morts dans un glissement de terrain à Abidjan

En effet, la ministre a saisi l’occasion pour attirer l’attention des populations sur les menaces quotidiennes auxquelles le pays est confronté en ces périodes de pluies. « La Côte d’Ivoire est sous les eaux. Il faut que les populations quittent les flancs de colline. Il faut qu’elles quittent les zones à risque pour elles-mêmes et pour leurs familles. Il faut que chacun se mette à l’abri pour éviter ce genre de sinistre », a-t-elle recommandé.

A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: le régime Ouattara endeuillé à quatre mois de la présidentielle

Quatre jours après le drame, l’émotion reste vive, alors que les services météorologiques prédisent de fortes pluies pour les jours à venir. Jeudi dernier, plusieurs habitations se sont effondrés avec leurs occupants à Anyama, une commune située dans la banlieue nord d’Abidjan, suite à une forte pluie, faisant au moins 13 morts et plusieurs personnes disparues, le même jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus