Deux diplomates belges expulsés du Rwanda

Les autorités rwandaises ont indiqué, mardi, que la Belgique a rappelé deux de ses diplomates en service dans le pays, après l’indignation de Kigali qui les accuse d’avoir organisé une commémoration du génocide de 1994, un jour avant le début du deuil officiel et sans en informer les autorités locales.

A lire aussi:

Dans un communiqué, le gouvernement rwandais a déclaré que les diplomates avaient organisé la commémoration, le 6 avril. Le Rwanda dit que le génocide, qui a tué plus de 800 000 Tutsis ethniques et les Hutus qui ont tenté de les protéger, a commencé le 7 avril. Les diplomates commémoraient les 10 Casques bleus belges qui ont été tués le 7 avril, alors qu’ils tentaient de protéger le Premier ministre rwandais, Agathe Uwilingiyimana, qui a été tué le même jour. L’ambassade de Belgique n’a pas commenté.

Le 6 avril est le jour où l’avion du président, Juvénal Habyarimana, a été abattu au-dessus de la capitale, Kigali, déclenchant le génocide. Le calendrier des commémorations est très sensible pour le gouvernement du Rwanda, car certains auteurs ou partisans du génocide prétendent qu’un génocide séparé contre les Hutus a commencé le jour où l’avion a été abattu. « Certains des symboles-clés utilisés lors des cérémonies de commémoration, comme la mise du drapeau national en berne, sont prévus par la loi et ne peuvent donc pas être effectués sans suivre la bonne procédure », a déclaré le ministère des Affaires étrangères. « Le gouvernement du Rwanda a protesté auprès du gouvernement de la Belgique, qui a décidé de rappeler les deux diplomates ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus