Des soldats nigérians tués près de la frontière avec le Niger

La secte islamiste, Boko Haram, a encore frappé dans le nord du Nigéria avec six soldats nigérians tués au cours du weekend, près de la frontière avec le Niger.

A lire aussi:

Les soldats nigérians ont été tués et des armes ont été emportées lors d’une attaque contre deux villages de l’État de Borno, près de la frontière avec la République du Niger, a déclaré, lundi, une source sécuritaire, citée par Sahara Reporters. « Environ six soldats ont été tués lors de cette attaque de Boko Haram, et trois véhicules ont également été incendiés », a indiqué la source, soulignant que les assaillants avaient également lancé un engin explosif improvisé sur la route, entre les villages de Bosso et Mallam Fatori.

Selon Sahara Reporter, l’attaque survient, quelques jours, après qu’une dizaine de soldats nigérians ont été tués lorsque le groupe terroriste a frappé la communauté de Damboa. L’incident a, depuis, semé la panique dans la région, les habitants fuyant la communauté par crainte d’une nouvelle attaque des insurgés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus