Covid-19 en Guinée: Alpha Condé prend d’importantes décisions

Le président guinéen, Alpha Condé, a allégé le couvre-feu dans la capitale, Conakry, et annoncé la réouverture des lieux de culte, ainsi que des écoles, fermés depuis fin mars pour lutter contre le coronavirus.

Le couvre-feu en vigueur dans le Grand Conakry de 22H00 à 5H00 est raccourci de 23H00 à 4H00. Il demeure entièrement levé dans le reste du pays. Le président a précisé que les frontières restent fermées et le port du masque, obligatoire dans l’espace public, est toujours en vigueur. Les mosquées et les églises rouvriront le 22 juin dans les préfectures, qui n’ont pas enregistré de contaminations, pendant au moins 30 jours.

A LIRE AUSSI: Guinée: un ministre d’Alpha Condé atteint du coronavirus

Les classes primaires et secondaires, devant passer un examen, ainsi que les universités, rouvriront le 29 juin, à condition de faire respecter la distanciation sociale, prendre systématiquement la température, instaurer un lavage systématique des mains et observer le port du masque. Il a cependant souligné les risques d’un relâchement et indiqué que, sous réserve d’approbation par le Parlement, l’état d’urgence, décrété le 26 mars et permettant des mesures exceptionnelles, serait prolongé de 30 jours, à partir du lundi.

A LIRE AUSSI: Covid-19 en Guinée: « On va à la catastrophe », Alpha Condé

La contamination communautaire s’est accélérée en Guinée, après la tenue du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars dernier. Le président de la Céni et secrétaire général du gouvernement ont été emportés par le virus. A la date du lundi 15 juin, le pays a déclaré plus de 4 500 cas et 27 décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus