Burundi: le recours de l’opposition rejeté, Ndayishimiye proclamé président élu

La cour constitutionnelle burundaise a rejeté, ce jeudi, le recours de l’opposition contre le la réélection d’Evariste Ndayishimiye.

A lire aussi:

Au Burundi, les juges constitutionnels ont rejeté, ce jeudi, le recours de l’opposant Agathon Rwasa contre la réélection du candidat du parti au pouvoir, le général Evariste Ndayishimiye. Les recours du chef du Conseil national pour la liberté (CNL), Agathon Rwasa, contre les résultats des élections présidentielle, législatives et communales, sont « nuls et de nul effet », a annoncé la Cour constitutionnelle.

A LIRE AUSSI: Elections au Burundi: le chef de file de l’opposition rejette les premiers résultats de la Céni

En effet, la cour a ensuite validé l’élection du général Evariste Ndayishimiye, qui dirigera le Burundi pour les sept prochaines années. Le triple scrutin, qui s’est déroulé le 20 mai, est émaillé d’irrégularités, selon le CNL, principale formation politique de l’opposition. La conférence des évêques catholiques avait également remis en cause la crédibilité du vote.

Après les résultats de la Céni, le président Pierre Nkurunziza avait félicité le vainqueur de la présidentielle et appelé tous les Burundais à s’unir autour de l’idéal commun. Fidèle à l’actuel dirigeant, Evariste Ndayishimiye sera investi en août prochain à la tête du pays, pour un mandat de sept ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus