Bénin: La Dynamique “non au parrainage” au contact des jeunes résistants de Savè

La Coalition des Jeunes de l’Opposition (CJO) a visité les jeunes résistants de Savè, le vendredi 26 juin 2020. Il était question d’exposer leur désaccord face aux lois exclusives et scélérates, surtout le verrou de loi de parrainage, qui entre dans le cadre de l’élection présidentielle de 2021.

La Dynamique “non au parrainage” pour l’élection présidentielle de 2021 était à Savè, vendredi dernier, pour une tournée. Avant la déclaration finale, marquant la fin de cette sortie, les jeunes résistants ont sollicité et obtenu le soutien et l’accord du roi, du chef des chasseurs, puis le soutien et l’accord des sages et notables de Savè.

A l’occasion, la coalition des jeunes de l’opposition a exposé la situation de la démocratie béninoise et demandé que le verrou du parrainage soit sauté.  “Nous sommes là pour vous galvaniser parce qu’en matière de combat démocratique, Savè n’a plus rien à démontrer”, a expliqué Habib Ahandéssi, président du mouvement socialiste révolutionnaire et membre du parti USL. Pour lui, en matière de lutte, les aînés, dans les années 80, n’ont pas fait 4 ans de lutte, mais plutôt des années. C’est pourquoi, il invite la jeunesse de Savè à ne pas se décourager.

“Nous sommes le peuple, nous n’avons pas le même problème que ceux qui nous dirigent. Si nous sommes dignes d’être Béninois, alors nous ne devons pas baisser les bras. On ne peut pas accepter qu’on nous vole tout ce que les aînés nous ont laissé, comme acquis démocratiques”, a t-il affirmé. Il a appelé toute la jeunesse du Bénin à se lever, les mains nues, pour dire “non à la gestion de Patrice Talon”.

Puis d’insister sur la présidentielle de 2021: “Pour la présidentielle, il y a lieu que ce verrou de parrainage soit sauté”. Thibaut OGOU, Président Conclave Jeunesse, a fini par inviter les jeunes de Savè à intégrer la dynamique, qui est en cours pour la “restauration des acquis de la démocratie béninoise”. A noter que cette visite fait suite aux différentes dénonciations faites à Cotonou, Abomey-Calavi et environs pour le même objectif.

1 commentaire
  1. KotchoPrudencio dit

    Rire, vous n’avez rien à faire il semble. Mais,du courage, la fin n’est pas pour demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.