Bénin: la crainte du parti FCBE après la relecture du Code électoral

Le parti Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) n’est pas contre la relecture du Code électoral sur la question de l’élection des Maires. Mais le parti ne souhaiterait que les nouvelles dispositions constituent une astuce pour l’exclure.

A lire aussi:

Pour Théophile Yarou, la nouvelle loi, dans son ensemble, n’est pas mauvaise. Mais son inquiétude se trouve au niveau du troisième cas de figure où aucun parti n’a la majorité absolue. Dans ce cas, Théophile Yarou craint une exclusion des FCBE. « La loi propose qu’il y ait un accord de gouvernance entre deux ou trois partis pour la désignation du Maire. C’est à ce niveau que nous avons dit c’est bien; mais il ne faudrait pas que ça soit un astuce pour écarter FCBE du jeu », a-t-il déclaré au micro de Frissons radio.

Il a également fait le point de la rencontre tenue avec le Chef de l’Etat, à propos de la loi interprétative du Code électoral.« Avec le Chef de l’Etat, il s’agissait d’apprécier ce que le Parlement a fait. Nous avons regretté n’avoir pas été consulté en amont par le président de l’Assemblée nationale », a-t-il souligné.

Le nouveau mode de désignation des Maires proposé dans la nouvelle loi.

  • 1er cas de figure : un parti politique à la majorité absolue, le parti désigne directement le Maire et ses adjoints et le notifie au Préfet;
  • 2è cas de figure : si aucun parti n’a la majorité absolue, deux ou trois partis peuvent s’entendre sur la base d’un accord de gouvernance communale et désigner l’exécutif communal;
  • 3ème cas de figure : les partis n’ont pas pu s’entendre pour signer un accord, là ils vont en compétition. Les conseillers vont élire le Maire pour les départager, mais toujours à la majorité absolue.

Selon le député Abdoulaye Gounou, cette modification du Code électoral va permettre de mettre fin aux agissements de certains conseillers communaux qui bafouent la décision des partis« Des conseillers une fois élus se croient indépendants, ne suivent plus les lignes des partis », a-t-il affirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus