Bénin – Inondations à Calavi: Zogbadjè en colère contre les autorités de IITA (Vidéo)

Après les premières pluies, qui se sont abattues sur la commune d’Abomey-Calavi, les habitants de Zogbadjè ont manifesté leur mécontentement, ce lundi 29 juin 2020, devant le portail de l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA).

A lire aussi:

Le démarrage de la saison des pluies au Bénin fait déjà  des malheureux. Dans la commune d’Abomey-Calavi, les habitants de Zogbadjè sont en colère contre les autorités de l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA). Comme raisons évoquées, cette population, qui réside juste derrière la clôture de l’IITA, pense qu’un bassin d’eau se trouvant à l’intérieur de la maison et servant de réserve d’eau pour l’arrosage s’est débordé entraînant l’inondation de toutes les maisons situées dans cette zone.

Ne sachant plus à quel saint se vouer, ils ont décidé manifester leur ras-le-bol devant l’IITA pour se faire entendre par les autorités de la maison, le préfet et le Maire de Calavi. Une manifestation qui a empêché les employers de l’institution de se rendre à leurs bureaux, ceci pour quelques heures avant qu’une situation alternative ne soit trouvée par les autorités pour permettre le fonctionnement normal de l’organisation.

Une équipe de la rédaction de Bénin Web TV, dépêchée sur les lieux, a pu constater les dégâts des eaux. Des rues entière ont été inondées, plusieurs maisons ont été abandonnées par les propriétaires, l’eau est à près de 2 mètres de profondeur par endroit.

Cette situation constatée en ce début de la saison pluvieuse risque de s’envenimer dans les jours à venir, si rien n’est fait. Toutefois, si les habitants ont pointé du doigt l’IITA, seul un avis de technicien peut affirmer ces hypothèses. Vivement qu’une solution soit trouvée pour le bonheur de ces populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus