Billet de 10.000 f CFA @ SHUTTERSTOCK

Bénin: après ICC Service, “Claird finance” fait scandale à Calavi et environs

Après avoir collecté les ressources financières de la population d’Abomey-Calavi et environs, Michel Singbo, Directeur exécutif de Claird finance, et son chef d’agence de Cocotomey, arrondissement de Godomey, commune d’Abomey-Calavi, sont portés disparus.

Depuis bientôt six ans, l’institution de microfinance, dénommée Claird finance, n’est plus fonctionnelle. C’est une structure de placement et de collecte de fonds, qui a fermé ses portes, après avoir mis en service de jeunes gens, pour collecter les fonds de bonnes dames, afin de leur octroyer des prêts. De décembre 2014 à ce jour, les spoliés de Claird finance, une structure semblable à Icc Services et consorts, ne sont toujours pas remboursés.

Les agents collecteurs vivent le martyr

« C’est à radio planète que j’ai su qu’une structure de microfinance de la place recrutait, et comme j’ai fait les microfinances, je n’ai pas hésité à postuler, mais maintenant je n’en peux plus. J’ai travaillé pendant près de 6 mois sans être payé, mais aujourd’hui, je dois rembourser près d’un million de franc CFA aux spoliés, car c’est moi qu’ils connaissent », a affirmé, avec amertume, M. Z., agent collecteur de Claird Finance. Selon lui, les agents collecteurs ont vu leurs motos et autres effets confisqués par les clients. Maurice, quant à lui, n’est plus en sécurité dans son quartier. Soit il reste enfermé dans sa maison, soit il sort pour se faire tabasser et enfermer par les clients.

Serges A. a été convoqué plusieurs fois par les clientes, qui n’entendent pas raison garder. « Le chef de la brigade de Cocotomey m’a dit que je suis obligé de rembourser les sous, car c’est à moi que les clients remettent leur argent», a-t-il déclaré. Joint au téléphone en février 2015, le Directeur exécutif a souligné que Claird finance préfère garder le silence sur cette affaire. «Au sujet des affaires et autres effets des agents collecteurs confisqués par les clients, la brigade s’en charge », a-t-il précisé.

En effet, Michel Singbo, Directeur exécutif de la structure de placement de fonds, dénommée ‘’Claird Finance”, n’a finalement pas respecté sa parole lorsqu’il nous confiait au téléphone en février 2015 que, « dans quelques jours, les agences de Claird finance seront relancées et il n’aura plus jamais ça au Bénin ». A ce jour, les clients ne sont pas remboursés et les responsables de la structure sont introuvables.

Icc service nouvelle formule ?

L’agence est située à Cocotomey, au bord de la route bitumée, en face de l’hôtel Platinium. Michel Singbo est non seulement injoignable et introuvable, mais aussi il met en difficulté ses agents collecteurs, qui se voient convoqués par les clients. Et déjà, la gendarmerie de Cocotomey est submergée par les plaintes des bonnes dames, qui ont confisqué les motos et autres biens des agents collecteurs. « Le CB m’a dit que je dois rembourser les clients, afin d’éviter la prison, alors que Claird finance ne m’appartient pas, je ne suis qu’un employé », s’indigne Serges A.

La nécessité de retrouver Michel Singbo et ses complices

Le Bénin est un pays de droit et nul n’a le droit de se rendre justice. C’est pourquoi, les autorités, à divers niveaux, doivent prendre leur responsabilité et punir, jusqu’à la dernière rigueur, les coupables de ce phénomène. Le gouvernement doit pouvoir lutter contre ce vaste complot d’escroquerie. L’épineux problème qui se pose pour le remboursement des victimes de cette société de placement d’argent, reste l’avis de recherche contre Michel Singbo, Directeur exécutif de ladite société, et son chef d’agence, Alexandre Atéhiho qui sont tous deux, portés disparus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus