USA – Mort de George Floyd : 3e nuit consécutive de violence, un commissariat incendié à Minneapolis (Vidéo)

Des milliers d’Américains se sont réunis pour la troisième nuit consécutive de violence, après la mort de George Floyd, survenue lors de son interpellation par la police. Des manifestants ont mis le feu au poste de police où travaillaient les quatre agents impliqués dans la mort de l’homme de 46 ans.

A lire aussi:

Un cran a été franchi dans la violence à Minneapolis. L’appel à la garde nationale par les autorités locales n’a pas apaisé les citoyens de Minneapolis, aux États-Unis, qui ont dénoncé, pour une troisième nuit consécutive, la mort de George Floyd à la suite d’une intervention policière controversée. En soirée, jeudi, des manifestants ont mis le feu au poste de police où travaillaient les quatre agents impliqués dans la mort de l’homme de 46 ans.

Les policiers avaient déserté l’endroit, selon les forces de l’ordre. « Peu après 22h, dans l’intérêt de la sécurité de notre personnel, la police de Minneapolis a évacué le commissariat 3 », a indiqué cette dernière dans un communiqué.

Le gouverneur du Minnesota, Tim Walz, avait mobilisé, jeudi après-midi, la garde nationale et décrété l’état d’urgence. Il a déclaré qu’il soutenait les manifestations pacifiques, mais que les destructions commises justifiaient de nouvelles mesures pour maintenir l’ordre.

Selon le «New York Times», c’est l’annonce par les procureurs en charge de l’enquête sur le décès de George Floyd qu’aucun policier n’était encore poursuivi, qui a attisé la colère des manifestants, faisant basculer le rassemblement. Des manifestations ont, par ailleurs, eu lieu dans tout le pays.

Dans un tweet, le président américain, Donald Trump, a rapidement dénoncé les faits de « voyous », qui « déshonorent la mémoire de George Floyd ». Avant d’ajouter : « Là où commencent les pillages, commencent les fusillades (Sic) ». Un tweet rapidement signalé par le réseau social pour « apologie de la violence ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus