RDC – « Programme des 100 jours »: après Vital Kamerhe, un ministre dans le collimateur de la justice

Le ministre national de l’éducation en RDC, John Ntumba a été cité dans l’affaire dite « Programme des 100 jours » du président Félix Tshisekedi. Ce qui a poussé le procureur a annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire à son encontre.

A lire aussi:

Le ministre national de l’Enseignement professionnel John Ntumba est accusé de détournement des fonds alloués au programme des 100 jours du président Félix Tshisekedi dans la région du Kasaï-Central. Cité par le gouverneur, le procureur général près de la Cour de cassation a donc adressé une correspondance au premier ministre Sylvestre Ilunga pour l’informer de l’ouverture d’une enquête à l’encontre du membre de son équipe.

A LIRE AUSSI: RDC: le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi devant le tribunal le 11 mai

En effet, Martin Kabuya, gouverneur du Kasaï-Central a accusé le ministre d’avoir « détourné 32 millions de dollars ». « Au Kasaï-Central, le coordonnateur provincial du programme des 100 jours, c’est l’honorable John Ntumba. Il devra nous dire ce qu’il a fait du programme des 100 jours du chef de l’État au Kasaï-Central », a lâché l’autorité provinciale. Ce programme prévoyait notamment la construction de maisons préfabriquées et la réhabilitation de l’axe routier reliant les trois provinces du grand Kasaï.

A LIRE AUSSI: RDC: le chef de cabinet de Félix Tshisekedi déposé à la prison de Makala

En réponse aux accusations, le ministre s’est défendu: « Nous savons que tout ce qui a été prévu est fait sauf la route pour laquelle le gouverneur avait cherché les Chinois », a réagi le ministre. Issu de l’UNC, John Ntumba est très proche du directeur de cabinet du Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, écroué à la prison de centrale de Makala à Kinshasa depuis environ un mois dans le cadre de la même affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus