gaetane

Mort de George Floyd: couvre-feu décrété à Minneapolis après des émeutes

Le maire de la ville américaine de Minneapolis a décrété un couvre-feu déjà en vigueur pour tenter d’arrêter la vague de violences qui embrase sa ville après la mort controversée de l’Afro-américain George Floyd lundi dernier.

En proie aux violentes manifestations et émeutes, la ville de Minneapolis est passé sous couvre-feu. En effet, cette restriction de déplacement va de 20H00 locales (01H00 GMT) jusqu’à 6H00 le lendemain matin. Par conséquent, les rues de cette ville du nord des Etats-Unis devront être désertes à l’exception des forces de l’ordre, des pompiers et du personnel médical.

A LIRE AUSSI: USA – Meurtre de George Floyd: Barack Obama rompt le silence

Cette décision de l’exécutif municipal vise à contraindre les personnes révoltées à rester chez elles et par ricochet étouffer les manifestations. Ce dimanche matin, la contestation a rallié d’autres Etats américains outre le Minnesota où la scène horrible s’est produite. Le gouvernement central ne cesse de déployer des unités des forces armées pour mettre fin aux violences. Dans ce cadre, le gouverneur a reçu un soutien ferme de la Maison Blanche.

Vague de réactions!

De Donald Trump à Barack Obama passant par Joe Biden, le ton n’a pas varié. Tous condamnent l’acte et appellent à la justice pour la mémoire de George Floyd. Depuis Ankara, Recep Tayyip Erdogan, le président turc a dénoncé un meurtre « raciste » et « fasciste« .

L’Afro-Américain de 46 ans, George Floyd, est mort lundi soir, juste après avoir été arrêté par la police, qui le soupçonnait d’avoir voulu écouler un faux billet de 20 dollars. Lors de l’intervention musclée, il a été plaqué au sol par un agent, qui a maintenu son genou sur son cou pendant de longues minutes. « Je ne peux plus respirer », l’entend-on dire sur un enregistrement de la scène, devenu viral.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus