gaetane

George Floyd: un Noir tué par la police américaine en pleine rue (vidéo)

Quatre officiers de Minneapolis ont été licenciés après la mort de George Floyd, décédé, pour avoir été coincé au sol par un officier blanc.

Le ministère américain de la Justice enquête sur le meurtre d’Arbery comme possible crime de haine raciale. En effet, un homme noir, qui criait: « Je ne peux pas respirer », alors qu’un policier blanc de Minneapolis l’a coincé au sol avec son genou, dans l’État américain du Minnesota, est décédé, lundi soir 25 mai, a confirmé la police, provoquant l’indignation des membres de la communauté et des dirigeants.

Devenue virale sur les réseaux sociaux, la vidéo de l’incident montre le policier clouer George Floyd, qui aurait la quarantaine, sur le trottoir, le genou sur son cou, pendant plusieurs minutes. Floyd a été identifié par l’éminent avocat des droits civils, Ben Crump, qui a déclaré avoir été retenu par la famille Floyd.

Selon la presse américaine, l’officier continuait de maintenir Floyd avec son genou pendant plusieurs minutes, Floyd plaidant et demandant de l’eau: «Mon estomac me fait mal. Mon cou me fait mal. Et puis brusquement, Floyd paraît immobile sous le genou de l’officier. « Il ne bouge plus », peut-on entendre dire un spectateur qui avait suivi la scène.

Le chef de la police de Minneapolis, Medaria Arradondo, a déclaré, mardi, lors d’une conférence de presse que les quatre officiers impliqués dans l’incident étaient désormais des « anciens employés ». Le maire de la ville, Jacob Frey, a confirmé que les policiers avaient été licenciés, affirmant que « c’est la bonne décision pour notre ville ».

L’incident de lundi soir survient dans la foulée de plusieurs cas d’hommes et de femmes noirs tués par la police ou d’anciennes forces de l’ordre aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus