gaetane

CPI: la demande de dédommagement du Congolais Jean-Pierre Bemba rejetée

La justice internationale a rejeté, lundi, la demande de dédommagement du Congolais Jean-Pierre Bemba, acquitté en 2018 de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, après avoir passé près d’une décennie en détention.

Dans un communiqué de la Cour pénale internationale, les juges ont « considéré que M. Bemba n’avait pas établi qu’il avait subi une erreur judiciaire grave et manifeste » et ont donc refusé de lui accorder un dédommagement. En 2019, la défense de l’ancien vice-président congolais avait demandé plus de 68 millions d’euros d’indemnisation et dommages et intérêts, arguant que les biens de M. Bemba, dont sept avions et trois villas au Portugal, avaient « tout simplement été laissés pourrir » pendant qu’il était derrière les barreaux à La Haye, où siège la CPI.

Condamné à 18 ans de prison en première instance pour meurtres, viols et pillages commis en Centrafrique par sa milice, entre octobre 2002 et mars 2003, cette figure politique de la RDC avait été acquittée par la Cour en juin 2018. Profitant de ce tournant pour revenir devant la scène politique de son pays, il a été malheureusement condamné pour subornation de témoins dans le cadre de son procès.

Hors course, Jean-Pierre Bemba soutint la candidature de Martin Fayulu, un candidat de l’opposition arrivé deuxième du scrutin présidentiel de 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus