Covid-19: le Bénin, le Togo et 13 autres pays vont recevoir le remède malgache

Ils sont au total quinze pays africains qui recevront officiellement des lots du covid-organic, le remède malgache contre le coronavirus.

A lire aussi:

Le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’ivoire, le Ghana, la Guinee, le Liberia, le Mali, le Togo, le Niger, la Sierra Leone, la Gambie, le Nigeria, la Guinée Bissau, le Cap-Vert et le Sénégal sont les quinze pays de la Cédéao qui recevront officiellement, des lots du remède malgache dénommé  Covid Organics ou CVO dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

« Nous sommes honorés de transmettre ces remèdes à la délégation de la Guinée Bissau pour les malades de la Covid-19 des 15 pays de la Cédéao », a annoncé fièrement le président malgache Andry Rajoelina, lors d’une cérémonie samedi à Antananarivo, de remise de lot à la délégation Bissau-guinéenne. « Merci Président @USEmbalo pour l’initiative de la distribution ! Agissons stratégiquement aujourd’hui pour changer le destin de l’Afrique. » a-t-il ajouté.

Umaro Sissoco Embalo comme « distributeur »

Lors d’un entretien par visioconférence mercredi avec le président malgache, Umaro Embalo, chef d’Etat bissau-guinéen, s’est intéressé au remède miracle (Covid-Organics) produit sur le sol malgache. En effet, la Guinée-Bissau a affrété un avion en direction d’Antananarivo mercredi pour charger une importante quantité de Covid-Organics. S’il a évoqué une commande, d’autres sources parlent d’un don du dirigeant malgache, Andry Rajoelina, en signe de solidarité avec ses pairs africains.

Selon la directrice de cabinet du président, cet avion « pourrait récupérer les paquets à Madagascar et les distribuer aux membres de la Cédéao, c’est à dire 15 pays. Cela a déjà été convenu avec le Sénégal et le togo, notamment ».

Un enthousiasme pour le remède

Le Sénégal a été le premier pays, le 23 avril dernier, à commander le médicament à base de plantes, « Covid-Organics », développé par Madagascar contre le nouveau coronavirus (Covid-19). Avant Macky Sall, Rajoelina s’était réjoui également le 20 avril de son « excellente discussion » avec son homologue de la RDC, Félix Tshisekedi, « qui nous félicite pour le remède traditionnel amélioré Covid-Organics ».

« Le Covid-Organics sera utilisé en prophylaxie, c’est-à-dire en préventif, mais des observations cliniques ont montré une tendance à son efficacité en curatif », a insisté le Dr Charles Andrianjara, directeur général de l’IMRA.

Depuis l’annonce de ce remède miracle, Madagascar s’est attiré les regards mondiaux dans cette période de crise sanitaire de coronavirus où les grandes puissances se sont lancées dans la course effrénée de vaccin contre le virus. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui n’a pas assisté au lancement du remède, a noté qu’il n’existait pour l’heure « aucune preuve » que ce qu’elle qualifie de potion peut « prévenir ou guérir la maladie ».

4 commentaires
  1. wezepe5 dit

    Merci mon président malgache pour l’afrique un exemple pour vos pairs pour qu’ils oublient les propagandistes des occidentaux.

    1. Pierrre Damien dit

      L’OMS est corrompue, elle interdit l’Artemisia qui soigne très vite et très bien les malades de la malaria. Elle a aussi interdit le cannabis lorsque Dupont de Neumors a commercialisé le nylon. Les fibres de chanvres faisaient concurrence au Nylon (plastic). L’OMS promeut les OGM. Elle ne dit rien non plus par rapport au filtre en nylon qui sont toujours dans nos filtres de cigarettes avec 53 substances cancérigène. Le cancer, la malaria tout ça rapporte beaucoup d’argent, en vente de vaccins et en soins vendus.
      Si on continue on aura plus que deux trois multinationales qui dirigeront le monde.

  2. BESSAN dit

    Ce qui m’equerre moi c’est de constater que l’OMS est réticente a chaque fois que l’Afrique annonce un remède. C’est à croire que seul les « Blancs » peuvent trouver solution aux maux. C’est triste. Heureusement dame nature a doté l’Afrique de tout ce qu’il faut pour d’auto gérer dans ses gens de situation. Notre peaux noir n’est pas une malédiction, non au contraire, c’est la source même de la vie, de la virilité, du savoir et de l’humanité. Force à l’Afrique qui renaît de ses cendres. Bravo à nos vaillants chercheurs et du courage

  3. Boly dit

    Bizarrement aucun pays de l’Afrique centrale n’est intéressés ?
    Pour quelle raison !
    Le confinement n’arrête pas le virus il le camoufle plutôt.
    Ils comprendront qu’ils ont échoués avec leur méthodes en tuant leur population

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus