Coronavirus : 400 cas suspects s’échappent d’un centre d’isolement au Malawi

Au Malawi, plusieurs centaines de personnes se sont enfuies d’un centre d’isolement, alors qu’elles étaient placées en quarantaine.

A lire aussi:

Les événements se sont déroulés à Blantyre, la deuxième plus grande ville du Malawi, où au moins 400 personnes ont pris la tangente d’un centre d’isolement pour la prévention de l’épidémie de Coronavirus. Selon  BBC, les fuyards avaient été mis en quarantaine à leur arrivée d’Afrique du Sud et n’avaient pas encore été testés pour le coronavirus.

A lire aussi:   Coronavirus : tous les pays africains désormais capables d’effectuer des tests en laboratoire

Ils s’étaient plaints que le stade, transformé en centre de quarantaine, manquait d’eau, de toilettes et de nourriture. Un porte-parole du ministère de la Santé a confirmé l’évasion des rapatriés et a déclaré que les autorités avaient organisé une chasse à l’homme. L’Afrique du Sud est le premier pays africain le plus touché par la maladie; donc les risques que ces personnes venues de là, soient infectées, sont grands.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Bénin

Afrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus