Dénis Sassou Nguesso, président du [email protected] Aafrica

Congo: Sassou Nguesso refuse de libérer les opposants

Le président Denis Sassou Nguesso n’est pas favorable à l’idée de remise en liberté des opposants, Jean-Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa, en raison de la pandémie du coronavirus.

Il n’est pas question de remettre en liberté les opposants, Jean-Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa, dans le cadre de la politique de désengorgement des prisons, pour prévenir les milieux carcéraux du coronavirus. Reçu sur RFI, le chef d’Etat a situé l’opinion. Ces deux figures de l’opposition “ne sont pas en prison parce que ce sont des personnalités politiques, mais parce qu’elles ont commis des délits de droit commun“.

Par conséquent, “il n’y a pas de raison qu’elles soient libérées pour désengorger les maisons d’arrêt“, a-t-il poursuivi. Une réponse sèche qui vient situer l’opinion publique, notamment les organisations de défense des droits de l’homme, qui ne cessent de revendiquer la libération des deux figures de proue de la politique congolaise.

Deux ex-candidats à l’élection présidentielle de 2016, Jean-Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa, ont été condamnés pour atteinte à la sécurité intérieure de l’État en 2018. Âgé de 76 ans, Sassou Nguesso a passé, au total, 35 au pouvoir depuis 1979 et est désigné, par son parti, candidat à sa propre succession. Il fait partie des vieux dinosaures qui s’accrochent au pouvoir, malgré que le peuple appelle au renouvellement de la classe politique.

1 commentaire
  1. Sankamaou Bio dit

    Il n’a qu’à faire son temps un beau jour viendra le cas de Mobutu est là palpable

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.