Communales 2020 au Bénin: des chicaneries entre personnalités influentes à Porto novo

Très discret tout au long de la campagne en vue des élections communales du 17 Mai 2020, Me Adrien Houngbédji est resté néanmoins attentif aux flèches lancées contre sa formation politique. Comme la réponse du berger à la bergère, il a décidé de répondre aux attaques de deux personnalités influentes du département de l’Ouémé. 

Membre de la mouvance au pouvoir, le parti du renouveau démocratique de Me Adrien Houngbédji n’a pas eu de cadeau sur le terrain au cours de la campagne électorale de la part des autres formations politiques de sa famille présidentielle. Ce qui est d’ailleurs normal, puisqu’il s’agit d’une compétition. Mais ce que le président du parti PRD, l’ancien président de l’assemblée nationale n’a pas accepté, c’est l’attaque contre sa formation politique venant de deux personnalités bien connues du département de l’Ouémé.

En effet, Me Adrien Houngbédji a décidé de répondre directement au sage Karim da Silva et à Louis Vlavonou, l’actuel président de l’assemblée nationale qui auraient eu des propos désobligeants à l’endroit de sa famille politique.

A lire aussi: Bénin; 26è JIF: Véronique Tognifodé rassure de l’intérêt du gouvernement pour la famille

Usant assez de gant pour ne pas trop écorcher le sage Karim da Silva, Me Adrien Houngbédji l’invite respectueusement à laisser en paix le parti du renouveau démocratique qu’il n’a jamais porté dans son cœur tout comme il n’a d’ailleurs jamais porté le président Apithy. S’adressant en langue « goun » à cette personnalité bien respectée à Porto Novo, le numéro 1 du parti tchoco-tchoco lui rappelle qu’à force de manger du haricot avec les enfants, on finit par manger autre chose que le haricot.

Et comme pour lui dire qu’il est moins placé pour juger qui que se soit, Me Adrien Houngbédji lui rappelle comment il n’a pas pu être nommé au poste de grand chancelier de l’ordre alors que le décret de sa nomination avait même été déjà signé par le président Boni Yayi avant que ce dernier ne le déchire.

« Qu’est ce qu’il veut nous vendre? « 

L’actuel président de l’assemblée nationale du Bénin n’a pas non plus échappé à la colère du président Adrien Houngbédji. S’adressant à son successeur au perchoir en langue « goun », le président du PRD estime que s’il a un minimum de respect pour lui-même, il n’oserait jamais l’insulter en public. « Nous le connaissons assez bien. Nous connaissons le colonel des douanes. Depuis que nous nous battons pour le développement de Porto Novo, on ne l’a jamais vu. Il a fait NCC, ça n’a pas marché, il a abandonné. Ensuite il a fait MADEP, ça n’a pas marché, il a abandonné pour l’UN avant de partir pour l’UP. Qu’est ce qu’il veut nous vendre? » s’est interrogé le « hâgbè national ».

A en croire Me Adrien Houngbédji, il ne lui est pas interdit de faire campagne. Mais qu’il s’occupe de sa campagne et laisser le PRD en paix, affirme-t-il. « Il est entrain de poser des affiches. Qu’il s’occupe de sa campagne. Mais qu’il nous laisse également faire notre campagne. Qu’il ne déchire plus nos affiches. Qu’il cesse d’insulter. C’est le soleil du président Talon qui brille et Vlavonou en profite pour se mettre au soleil.  » lance-t-il à son successeur.

Pour Me Adrien Houngbédji, « le PRD était ici avant l’avènement du président Patrice Talon. le PRD sera encore ici car l’arc-en-ciel ne va nul part (même s’il baisse un peu la tête, il finit toujours par apparaître tôt ou tard) » martèle-t-il. Pour finir, il invite tous les portonoviens à voter massivement le PRD pour montrer au président Vlavonou que l’arc-en-ciel est un totem à Porto Novo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus