Burkina Faso: au moins 15 civils tués dans une attaque djihadiste

Au Burkina Faso, au moins, quinze civils ont été tués, vendredi soir, dans la province du Loroum, au cours d’une attaque attribuée aux groupes djihadistes, qui opèrent régulièrement dans la zone.

A lire aussi:

Dans un communiqué diffusé ce samedi, le gouvernement a établi un bilan d’au moins 15 morts, suite à cette attaque. « Le 29 mai, un convoi de commerçants, venant de Titao pour Sollé, a été attaqué par des groupes armés terroristes, entre les localités de Dougouma et Ingané. Le bilan provisoire fait de état de 15 morts, de blessés et de personnes portées disparues, et d’importantes pertes matérielles« , indique Remis Fulgance Dandjinou, ministre de la Communication.

A LIRE AUSSI: Plusieurs terroristes tués par les forces ivoiriennes et burkinabé

A l’en croire, des renforts militaires ont été déployés et des ratissages sont en cours. Selon un habitant de la région, les victimes sont principalement des commerçants qui revenaient de Titao, lorsque leur convoi a été intercepté par des individus armés. Il précise d’ailleurs que deux camions était incendiés.

A LIRE AUSSI: Burkina Faso: dix terroristes tués lors d’une opération anti-djihadiste dans l’ouest

Sous-équipées et mal entraînées, les forces de l’ordre du Burkina, pays pauvre d’Afrique de l’ouest, n’arrivent pas à enrayer la spirale de violences djihadistes, malgré l’aide de forces étrangères, notamment de la France, présente dans le Sahel avec 5.100 hommes dans le cadre de l’opération anti-djihadiste, Barkhane.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus