Bénin: la reprise des cours et la levée du cordon sanitaire au 11 mai confirmées en CM

Enseignants et apprenants des écoles, collèges et universités reprennent le chemin des cours à partir de ce lundi 11 mai 2020. L’information, lancée par le ministre de l’économie et des finances, a été confirmée ce mercredi 06 mai 2020 en conseil des ministres. Le cordon sanitaire, instauré pour empêcher la propagation du virus dans des Communes considérées saines, sera également levée. 

Le gouvernement du président Patrice Talon confirme la reprise des cours dans les écoles, collèges et universités pour ce lundi 11 mai 2020. la confirmation a été faite ce mercredi 06 mai 2020 en conseil des ministres. En effet, le gouvernement, après avoir évalué les différentes mesures de lutte contre le nouveau coronavirus et les dispositions en cours pour une reprise générale des activités économiques, a approuvé, au cours du conclave de ce jour, la réouverture des écoles, établissements d’enseignement secondaire et universités, ainsi que la levée du cordon sanitaire visant à circonscrire, dans les communes jugées à risque, la propagation du virus. Cependant les apprenants du CI au CM1 pourront pour le moment poursuivre les congés. Cette décision, prise en conseil des ministres, ne vient que corroborer la déclaration du ministre de l’économie et des finances, qui, en comparant le paludisme à la covid-19, invite ses compatriotes à apprendre à vivre avec la pandémie.  » Il faut que dès le 11 (mai) tout en respectant les mesures barrières et les consignes, on apprenne à vivre avec cette maladie en prenant toutes les mesures d’anticipation », avait-il annoncé sur la chaîne de télévision nationale.

A lire aussi: Covid-19 au Bénin: les propositions de l’UNSTB pour la réouverture des écoles

En effet, de passage ce dimanche 26 avril 2020 sur une émission télévisée, consacrée à la gestion de la pandémie du Coronavirus, le Ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, s’appuie sur les chiffres non moins alarmants du paludisme, des mesures en vigueur et le dispositif test qui sera bientôt lancé pour géolocaliser les foyers de concentration de covid-19, pour faire comprendre que les activités économiques pourraient bientôt reprendre, mais dans le respect des mesures barrières. « Vous savez que le palu, l’année passée, en 2019, a tué plus de 3 000 personnes. L’année passée, en 2019, plus de 200 000 cas de palu grave ont été détectés et 2 000 000 de cas sec de paludisme. Nous avons appris à vivre avec le paludisme avec des mesures d’hygiène, avec des mesures de distribution de moustiquaires, avec des mesures de prises en charge, des tests aussi au niveau des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans«, avait-il affirmé.

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    Apprendre à vivre avec un virus dont aucune solution n’est disponible jusqu’à l’heure. C’est tout simplement suicidaire jusqu’à le comparer au paludisme dont les modes de transmission sont très différents. C’est tout simplement dangereux d’exposer le pays

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus