Bénin: « Emankogblé », le nouveau single de Merveille Space dans les discothèques ce jour

De l’ombre à la lumière, Merveille Space ou « Yemadja Le Messager », revient sur la scène musicale avec un nouveau single baptisé « Emankogblé » comme pour rassurer ceux qui l’ont enterré de son vivant, que l’avenir est encore devant. Ce nouveau titre sera dans les discothèques à partir de ce mardi 05 mai 2020.

Les mélomanes et fans de Merveille Space, se son vrai nom Merveille Zinsou, peuvent se préparer à écouter le nouveau single de leur chouchou. « Emankogblé », c’est le titre qui sera mis dans les discothèques à partir de ce jour. Un titre assez évocateur pour le musicien qui renaît après les turpitudes de la vie. « Emankogblé » dans la langue fongbé qui veut dire littéralement « tout n’est pas encore gâté ». La preuve, l’homme tient encore debout et ce single est une confirmation que les calomnies, les médisances et autres méchancetés n’ont pas réussi à l’enterrer. La chanson aborde les mauvais coups que vous subissez dans la vie.  » Le génie ou la puissance qui est en moi n’est pas à comparer, c’est inégalable. Toi-même tu sais, pourtant tu vas raconter que je suis fini. Penses-tu que Dieu oublie les siens ? Ça me fait mal que ça soit toi avec qui je mange, avec qui je dors… Non, sache que tout n’est pas encore gâté« , tel est le massage qu’il véhicule dans ce single.

A Lire aussi: Bénin: la position de l’intersyndicale des universités sur la reprise des cours

Ce nouveau bébé est inspiré des expériences humaines qu’il a faites ces derniers moments. « Il faut dire que la plupart du temps, je chante ce que j’ai subi. C’est par rapport à une situation que je viens de vivre avec certaines personnes. C’est donc une histoire personnelle, vécue« , confie-t-il dans un entretien accordé à Matin Libre. Ainsi, Merveille Space opte définitivement pour une carrière solo, malgré la réconciliation fortement médiatisée avec ses autres amis de l’ère « Apouké ». Les crises de confiance n’ont pas permis de concrétiser cette réconciliation. « C’est pour éviter tout conflit que j’ai choisi la carrière Solo« , confie l’homme qui a finalement rencontré le Christ et a enterré la page ‘Apouké ». Que ce nouveau départ soit une véritable résurrection pour une carrière encore plus sulfureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus