Bénin – Commune d’Athiémé: à peine élu, le nouveau maire menacé de contestation

Le maire élu, ce jeudi 28 Mai 2019 dans la commune d’Athimé, fait l’objet de contestation. Pour les frondeurs, la procédure ayant conduit à son élection n’a pas été transparente.

A lire aussi:

Les conditions de l’élection du Maire de la Commune d’Athiémé continuent de faire grincer des dents à certains conseillers communaux, qui dénoncent une nomination plutôt qu’une élection. Selon des contestataires rapportés par le quotidien « Les Pharaons« , l’ancien maire de la commune, reconduit, a été imposé au conseil.

En effet, le jeudi 28 avril 2020, alors que tout le conseil s’est réuni pour élire le maire, le Bloc Républicain, parti ayant obtenu la majorité absolue, présenta, à la surprise générale, la candidature du maire sortant, Saturnin Dansou. Une candidature qui ne fait pas l’unanimité au sein du BR même.

A l’issue du vote, le candidat obtient 07 voix pour et 08 voix contre. Le présidium demande au parti majoritaire de changer de candidat. Celui-ci s’y oppose et maintient la candidature de saturnin Dansou recalé au premier tour.

Le préfet décide d’appliquer l’article 189 du code électoral

Face au rejet de la candidature du conseiller saturnin Dansou, le préfet décide de la reprise des élections, conformément à la loi, qui demande que l’élection du candidat de la liste majoritaire se fasse autant de fois que nécessaire pour élire le maire.

Mais, à la reprise, les conseillers, hostiles au maire sortant, n’ont pas changé leur position. Les multiples suspensions appuyées par des reprises de vote n’ont pas fait évoluer la situation. Le présidium aussi s’est aussi opposé de faire le vote pour le même candidat. L’autorité préfectorale révoque alors le présidium et en installe un autre.

Face à ce spectacle, les conseillers de l’Union progressiste quittent la salle en signe de protestation. L’élection du maire fut maintenue et Saturnin Dansou remporte finalement la couronne. Les conseillers contestataires entendent saisir la cour suprême pour faire invalider l’élection du nouveau maire d’Athiémé. Une commune qui entame sa nouvelle mandature dans la crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus