Violation du cordon sanitaire: Octavic-Bénin situe les responsabilités

Depuis quelques heures, plusieurs canaux dénoncent la violation du cordon sanitaire par des conducteurs de taxi au Bénin. Après vérification, le secrétaire général de l’organisation des conducteurs de taxi-ville des communes du Bénin a réagi et interpellé chacun des acteurs.

A lire aussi:

Aucun conducteur de taxi-ville membre d’Octavic-Bénin n’a violé le cordon sanitaire, a fait savoir ce vendredi 3 avril, de façon péremptoire, le secrétaire général du syndicat. Dans son adresse, il a insisté sur les mesures prises pour qu’aucun de ses syndiqués ne tienne tête aux autorités publiques. Pour Abraham Agboakounou, il est donc inadmissible que de tels comportements soient constatés dans le rang des chauffeurs.

Le syndicat des conducteurs de taxi-ville soutient mordicus qu’il faut décourager avec la dernière rigueur ceux qui s’adonnent à des pratiques du genre sans penser à l’après pandémie. Il invite par ailleurs les populations complices à se repentir car, va-t-il assurer, « pas de conducteurs sans clients ». Ce qui voudra dire que chacun doit jouer sa partition où qu’il se trouve pour le bonheur de tous.

Tout en invitant les gouvernants à prendre leurs responsabilités pour mettre fin à la récréation, il rappelle à ses collègues que rien ne vaut la vie et que la prudence est surtout mère de sûreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus